A la Une

16

Madame la co-présidente,

Messieurs les vice-présidents,

Mesdames, Messieurs,

Je me réjouis d’installer officiellement aujourd’hui le Comité Régional de l’Emploi, de la Formation et de l’Orientation Professionnelles. ( le CNEFOP a été installé le 28/11/2014)

Ce n’est pas un conseil de plus, c’est en réalité un conseil de moins puisqu’il résulte de la fusion entre le Conseil Régional de l’Emploi  (CRE) et le Comité de Coordination Régional pour l'emploi et la formation professionnelle. (CCREFP)

La loi du 5 mars 2014, en détaille tout l’esprit, et met avant trois grands principes :

  • Tout d'abord l’emploi, la formation et l’orientation professionnelles doivent être pensées conjointement.

La France se caractérise par la coexistence d’un chômage de masse et de difficultés de recrutement. Il nous faut progresser collectivement, afin d'aider d'un côté les employeurs à identifier leurs besoins et organiser leur recrutement, et d'un autre côté d'aider les demandeurs d’emploi et les salariés à définir des projets professionnels réalistes et conformes à leurs aspirations et de mettre à leur disposition l’offre de formation qui leur permet de les mettre en œuvre.

  • Deuxième principe, il faut faire collaborer ceux qui conduisent les politiques publiques de l’emploi, de la formation et de l’orientation.

A ce titre, la loi du 5 mars 2014 clarifie les domaines de compétences des uns et des autres:

       -  L’État est responsable de la politique de l’emploi.

       -  L’Éducation nationale est en charge de la formation initiale et de l’orientation scolaire.

       - Le Conseil Régional est le chef de file de l’ensemble de la formation et de l’orientation professionnelle dans les territoires.

       - Les partenaires sociaux ont une responsabilité en matière de formation des actifs.

Les choses sont désormais claires et il est de la responsabilité de chacun d’investir pleinement son champ respectif de compétences en matière d’emploi, de formation et d’orientation.

  • Enfin, la loi met en place une gouvernance rénovée, qui permet et facilite tout cela. Et le CREFOP, d’une certaine manière est la partie centrale de cette  gouvernance.

D’abord parce qu’il réunit l’ensemble des partenaires. Ensuite parce qu’il permet une réflexion commune et de se donner des principes de coordination.

Nous installons le CREFOP aujourd’hui et je souhaite que cette instance, avec son bureau et ses commissions, soit sur le concret. Et il faut que nous nous mettions dès à présent au travail, car les sujets ne manquent pas, et cet égard, j’insisterai sur deux chantiers, les plus immédiats :

  • accompagner  la mise en place de la réforme de la formation professionnelle
  • suivre et accompagner la mobilisation sur l’apprentissage

Les réalisations de la loi du 5 mars 2014 commencent ainsi à prendre corps:

Le nouveau paysage institutionnel est maintenant dessiné (installation du CNEFOP le 28/11/2014, du COPAREF et COPANEF) et il faut s’atteler désormais à rendre concrète pour les salariés, les chefs d’entreprises, les demandeurs d’emploi cette réforme.

  • Le site du compte personnel de formation (CPF) sera opérationnel le 5 janvier prochain. La liste régionale des formations éligibles au CPF vient d’être examinée par le bureau.
  • la liaison très étroite entre emploi et formation et orientation, se matérialise par la mise en place du conseil en évolution professionnelle (CEP) et l’introduction de l’entretien professionnel obligatoire dans l’entreprise.

La tâche est passionnante et nous avons autours de la table les forces vives nécessaires pour la mener à bien.

Posted in: Contenu
Actions: E-mail | Permalink |